Association professionnelle … ce qui souvent n’est pas dit…

C’est actuellement la période de renouvellement pour beaucoup de thérapeutes, massothérapeutes (kinésithérapeutes, orthothérapeutes), naturothérapeutes, ostéopathes, naturopathes… La question qui revient constamment aux lèvres des thérapeutes c’est « quelle est la meilleure association, celle qui est reconnue par toutes les assurances? »

La réponse est AUCUNE si cela est votre critère de sélection. AUCUNE ASSOCIATION AU QUÉBEC NE PEUT AFFIRMER QUE LES REÇUS ÉMIS PAR SES MEMBRES SONT ET SERONT RECONNUS ET REMBOURSÉS PAR TOUTES LES ASSURANCES.

 

Par contre une association peut mentionner qu’elle est reconnue par la majorité des assureurs et la plupart des assurances collectives. Cependant il existe plusieurs situations pour lesquelles ses reçus peuvent être refusés pour fin de remboursement par l’assurance collective d’un client ET CELA MÊME SI DANS LES FAITS L’ASSUREUR RECONNAÎT L’ASSOCIATION.

Comment est-ce possible?

Voici quelques unes des situations:

1-L’Assurance  peut reconnaître l’association à laquelle vous appartenez pour une discipline mais pas pour une autre. Exemple vous adhérez en tant que naturopathe à une association qui couvre les massothérapeutes et les naturopathes.. L’Assurance de votre client reconnaît les reçus émis par votre association en massothérapie mais pas dans le cadre de la naturopathie. Oui votre association est couverte par cette assurance mais pas pour cette discipline. Peu d’associations prennent le temps de nuancer donc il faut que vous posiez clairement la question à votre association. Voir par exemple ici la liste des Associations reconnues par Croix Bleue Médavie en naturopathie  depuis 2016

2-Une compagnie d’Assurances   propose des assurances collectives à une entreprise spécifique avec une entente exclusive auprès d’une Association en particulier. Sachant qu’il existe plus d’une trentaine d’association, il est alors sur qu’en dehors de celle qui bénéficie de l’exclusivité  toutes les autres ne peuvent se prévaloir  de la couverture de remboursement de cette assurance auprès de leurs membres.  Exemple il a été entendu avec l’assureur A que les assurances collectives des employés de l’entreprise X stipulent que seuls les soins prodigués par un membre de l’association V seront remboursés.

3-Une compagnie d’Assurances   propose des assurances collectives à une entreprise avec un critère précis de remboursement. Par exemple seuls les massage de 60 minutes seront remboursables ou encore, seulement les massages prodigués par un thérapeute ayant une formation minimum de 1000 heures seront remboursés. Il est donc possible que le reçu émis par un thérapeute pour un soin de 90 minutes soit refusé, même si l’Association à laquelle il est membre est bien reconnue par l’Assureur. Ici ce sont les modalités des assurances du client qui créent des limitations de couverture.

L’on comprend maintenant mieux pourquoi aucune Association ne peut affirmer et garantir que ses reçus sont reconnus par tous, en tout temps, puisque les assureurs vendent des produits d’assurances collectives très différents aux entreprises.

Il est donc primordial que le client, la personne qui bénéficie d’un soin, connaisse les termes de son contrat d’assurance collective. Il est à déplorer que les employeurs souvent ne prennent pas le temps de bien expliquer les critères de remboursement des soins couverts dans la police d’assurance collective qu’ils offrent à leurs employés.

 

En tant que thérapeute, l’adhésion à une Association est un produit qu’il faut magasiner selon VOS critères et VOS valeurs

Une autre clarification s’impose , les thérapies manuelles telles que la massothérapie (kinésithérapie, orthothérapie), naturothérapie, ostéopathie, naturopathie ne sont pas régies par un ordre professionnel. L’industrie du bien-être ayant besoin de légitimer les formations des thérapeutes et leur certification pour fin de reconnaissance de compétence auprès des assureurs,  les associations ont vu le jour pour combler ce vide légal. La synergie naturelle qui se crée entre une association et les écoles qu’elle endosse favorise souvent une continuité dans la démarche d’adhésion de l’étudiant vers l’association qui reconnaît son école. Cet état des choses fait en sorte que très souvent le thérapeute oublie qu’il est devant un choix en tant que consommateur.

Voici quelques unes des questions que vous devez vous poser afin d’évaluer le rapport qualité prix de l’offre avant d’adhérer à une Association: 

Quels sont les services proposés par l’association pour vous mettre en avant (diffusion), y a-t-il des coûts?

Quels sont les services proposés par l’association pour vous accompagner dans l’évolution de votre pratique, y a-t-il des coûts?

Son code de déontologie vous permet-il d’émettre un reçu si un client paye son soin avec un certificat cadeau?

Quels sont les produits inclus avec votre adhésion, reçus, assurances, certificats cadeaux, cartes d’affaires, carte fidélité pour vos clients, abonnement de musique, y a-t-il des coûts?

Quels sont les avantages qui viennent avec votre adhésion? système de réservation en ligne pour vos clients, abonnement à un magazine, rabais chez des fournisseurs, achats de groupes?

Quelles sont les offres de formation-continue offertes?

Quelles sont les opportunités de réseautage emploi développées par l’association?

Quels sont les appuis légaux qu’elle vous propose en cas de besoin?

 

Maintenant que vous avez une idée un peu plus claire des posssibilités que peuvent offrir les  Associations professionnelles
 n’hésitez pas à leur faire vos demandes, elles seront heureuses de vous renseigner.

auteur: Katja Prpic

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *