Les cercles de réseautage et autres regroupements de contact sont-ils une solution pour avoir une clientèle?

Plusieurs de nos collègues se font approcher pour rejoindre des cercles de réseautage. Ces réseaux offrent des adhésions annuelles payantes ou non pour des services de contacts entre professionnels lors d’événements ou repas causeries et pour des services de répertoires de référencement. 


En tant que massothérapeute, voici quelques uns de mes conseils, suite à l’essai de ce type de réseau-contact pour professionnels:

Avant de vous engager ainsi, je vous suggère une réflexion de base sur vos objectifs d’affaires et votre clientèle. Vous devez savoir d’où provient votre clientèle!

Clientèle actuelle:
1. Qui sont vos clients, leur avez-vous demander d’où ils viennent?
2. Qui sont vos contacts fidèles dans votre environnement immédiat? Avec lesquels vous échanger des services, achetez leurs produits, etc…
3. Qu’avez-vous à offrir à ceux qui viennent vous voir régulièrement (voir mon article sur les rabais en massage à ce sujet)?
4. Avez-vous les adresses, ou du moins les villes d’où proviennent vos clients? Faites un petit inventaire de base.
5. Combien de clients ne sont pas venus vous voir cette année ou depuis plus de 3 mois? Savez-vous pourquoi ils ne sont pas revenus? Je vous suggère de les relancer, de vous informer comment ils vont, comme s’ils étaient vos amis. Peut-être qu’ils pensent que vous n’êtes plus en affaires!! Après 2 ou 3 ans de pratique privée, c’est malheureusement le cas de beaucoup de massos inexpérimentés.

Compétition:
6. Connaissez-vous vos compétiteurs immédiats et qu’ont-ils à offrir? Ambiance, approche, localisation, tarif? Encore la, faites un inventaire de base! Vous serez surpris de constater ainsi comment vous pourrez vous démarquer!
7. Ou êtes-vous situés et quels sont les commerces autour qui pourraient vous êtres utiles à vous et vos clients? Café, épicerie, pharmacies, herboriste, acupunteur, chiro, Physio, osteo? Votre réseau parle pour vous, remerciez-les en leur référant des clients et en les visitant dans vos temps creux!

Outils de rappel:
8. Lorsqu’un client vous visite, repart-il avec un memo, une carte de visite, un conseil ?
9. Faites-vous un suivi pour savoir comment il va?
10. Avez-vous son e-mail pour lui envoyer par écrit les recommandations faites sur place?

Sommaire:
Si vous n’avez pas de réponses à ces questions, ou que vous connaissez peu votre clientèle, vous aurez besoin d’une agence réseau-contact comme celle qui vous a invité, pour vous faire connaître. Mais si vous vous intéressez à votre monde, votre environnement, vous verrez que ceux-ci seront ravis de vous aider et de collaborer avec vous. Si vous n’avez pas relancé vos clients avec une offre ou un intérêt, ils iront ailleurs, ou ne penseront pas à vous – ils ont une vie de fous c’est pour ça qu’ils sont stressés! Vous êtes là personne relaxe et ils comptent sur vous pour prendre soin d’eux!

Les clients qui souhaitent changer de masso ont principalement 4 demandes: la qualité su service – Est-ce que j’ai des résultats après 1 2 ou 3 soins?; Est-ce qu’on s’occupe bien de moi – Mes problèmes, ma situation…. sont-ils bien entendus? Est-ce facile pour moi d’obtenir un rdvs et facile d’accès ? Puis, finalement, est-ce que le service vaut le coût qu’on me charge?

Au final vous aurez compris que j’ai choisi de bâtir mon propre réseau en visitant les commerces autour et en leur offrant directement une séance gratuite: 0 frais et plein de références! Mais attention! Vérifiez avec vos clients, car certains commerçants vous diront qu’ils vous ont référé une amie, un client, mais s’ils ne sont pas venus, vous n’en avez pas de preuve! De toutes façons, je m’assure que mon réseau se porte bien lorsque j’offre 30 min gratuites à mon collaborateur qui a mes cartes d’affaires chez lui et qu’il continue à parler de moi, et bien ça vaut bien un achat chez lui et une petite gratuité! Après tout, ceux qui peuvent le mieux me vendre sont mes clients, mes collaborateurs et moi!

Je m’assure de leur offrir ça dans mes périodes creuses entre deux promotions pour mes clients. Alors, avant de prendre une publicité ou un abonnement, comme je l’explique dans mon livre, on commence par faire le travail pour soi en pratiquant l’Observateur: Avez-vous regardé ce qui se passe dans votre pratique avant d’aller donner temps et argent (précieusement gagné) ailleurs? A mon expérience, les gens qui sont dans ces réseaux ont tous déjà un/une masso qu’ils préfèrent (et qui n’est pas dans le groupe…)… ça, ça m’a fait réfléchir quand même pas mal!

Bonne réflexion! 

 
 
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *