vertigeEn  publiant les articles informatifs et utiles de Physio Élite nous voulons souligner son rôle et son action dans le rayonnement du bien-être auprès de sa communauté .

Les vertiges positionnels c’est quoi?
Parmi les problèmes vestibulaires (qui sont en lien avec l’oreille interne), le plus connu du grand public est la labyrinthite. Toutefois, le vertige paroxystique positionnel bénin (VPPB), quoique moins connu, cause également des problèmes fonctionnels importants et est responsable de 30% des vertiges.
Les symptômes spécifiques du VPPB, sont des vertiges intenses (souvent caractérisés par la sensation que les murs tournent), de courte durée (moins d’une minute) et provoqués par des changements de position (se coucher, se relever du lit, se retourner dans le lit, regarder en l’air, se pencher vers l’avant).
Le VPPB est deux fois plus fréquent chez la femme et la probabilité augmente après 55 ans. Il est souvent associé à l’ostéoporose, l’athérosclérose et le diabète. Il peut également être présent après un trauma ou en concomitance avec d’autres pathologies vestibulaires (labyrinthite, maladie de Ménière).
Après un épisode aigu, une personne sur deux peut avoir d’autres crises. Dans 80% des cas, les récidives arrivent dans la première année après le traitement. Certains facteurs prédisposent aux risques de récidives : être de sexe féminin, avoir eu 3 épisodes avant le premier traitement et avoir une apparition des vertiges après l’âge de 60 ans.
Le VPPB est causé par la migration d’otoconies (ressemblant à des grains de riz) dans les canaux semi-circulaires de l’oreille interne.

Les otoconies qui se sont déplacées dans les canaux semi-circulaires envoient un message au cerveau comme quoi la tête se déplace dans l’espace. Cependant, cette information ne concorde pas avec les informations venant des récepteurs du cou et des yeux. Cette discordance cause la sensation de vertige et les étourdissements.
En physiothérapie, nous pouvons évaluer la cause de vos vertiges et de vos étourdissements. S’il s’agit d’un VPPB, avec des mobilisations très simples, nous pouvons favoriser le retour des otoconies à leur emplacement normal et vous montrer comment vous traiter à la maison. Ce traitement est simple, rapide et s’avère très efficace.
Référence : Godbout, Alain (2013). Introduction à la rééducation vestibulaire en physiothérapie. OPPQ, 221p.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *