Avec les premières générations de baby-boomers qui arrivent à l’âge de 65 ans, l’Organisation mondiale de la santé estime que d’ici 2050, la population mondiale des 60 ans et plus représentera 2 milliards de personnes.

D’après les National Institutes of Health, la population américaine des 65 ans et plus devrait presque doubler, passant de 48 millions à 88 millions. Les personnes âgées constituent une proportion en croissance rapide de la population mondiale.

Les gens vivent plus longtemps, mais cela ne signifie pas nécessairement qu’ils vivent mieux. L’augmentation de la population vieillissante offre de nombreuses opportunités et plusieurs défis de santé publique auxquels les sociéts doivent se préparer

 Selon d’autres études, en 2041, le Québec sera l’une des sociétés les plus vieilles en occident : près de 30 % de la population québécoise sera âgée de 65 ans et plus.

 

Le massage est un atout pour améliorer la qualité de vie des aînés

La perte de mobilité atteint la majorité de la population vieillissante. Le massage en assouplissant les muscles et articulations, relâche les tensions et permet une plus grande mobilité, améliorant  pour la  personne âgée son autonomie et le maintien d’une vie active.  Le massage agit comme un anti-inflammatoire naturel ! Le massage améliore la circulation sanguine et lymphatique, la nutrition cellulaire. Il augmente la capacité respiratoire, ce qui favorise une meilleure oxygénation des tissus et une plus grande vitalité. Il favorise la relaxation et une qualité de sommeil.

Le massage permet de :

  1. Renforcer la stabilité et la mobilité pour prévenir les chutes

Les chutes représentent 85% des hospitalisations à la suite de blessures chez les personnes âgées de 65 ans et plus.

La peur la plus répandue chez les personnes âgées est la chute. Une chute peut entraîner une dégradation de la santé, des fonctions et de l’indépendance, et contribuer à de futures chutes aux conséquences plus graves.

Des conditions telles que l’ostéoporose, le diabète, les maladies cardiaques, des problèmes de circulation et de la vue peuvent affecter l’équilibre.

Le vieillissement, ainsi que les effets secondaires des médicaments, peuvent diminuer les réflexes et les temps de réaction.

  1. Réduire la douleur chronique

La douleur chronique touche plus du quart des personnes âgées vivant dans des ménages et près de quatre sur dix dans des établissements.

La douleur chronique augmente le stress et l’anxiété, ce qui amplifie la douleur.

Beaucoup de personnes âgées en arrivent à un point où les médicaments contre la douleur ne sont plus efficaces.

La douleur chronique déclenche un cercle vicieux dans lequel l’individu est incapable d’obtenir un sommeil réparateur et reposant. Cette privation de sommeil amplifie la sensation de douleur.

 

  1. Améliorer la circulation

Une mauvaise circulation est un problème courant chez les personnes âgées.

Les personnes âgées qui se plaignent de pieds froids et d’engourdissements en raison d’une mauvaise circulation peuvent courir un risque accru de chute.

  1. Améliorer la relaxation et le sommeil

Une personne âgée sur deux souffre de manque de sommeil.

La privation chronique de sommeil compromet le système immunitaire et diminue la résistance de la personne aux infections.

Les affections associées au vieillissement entraînent des problèmes de sommeil (handicaps physiques, douleurs chroniques, arthrite, problèmes respiratoires, anxiété, par exemple) et non le vieillissement en soi.

Entre cinq et dix pour cent des personnes âgées souffrent d’anxiété.

L’inquiétude est provoquée par les pertes subies naturellement pendant le vieillissement et par les pensées de défis et de vulnérabilité de ces pertes.

  1. Profiter de plus en plus des activités quotidiennes

Les personnes âgées moins actives physiquement ont des muscles contractés, une flexibilité et une énergie réduites.

Cela influe sur leur équilibre, leur stabilité et leur mobilité et, par conséquent, sur leur confiance en eux-mêmes pour participer pleinement aux activités extérieures.

Une implication réduite peut conduire à des sentiments d’isolement et de solitude.

Rester actif est important pour rester en bonne santé et peut aider à retarder ou à prévenir l’apparition de complications pour la santé.

 

En résidence une solution efficace est le massage sur chaise’

Les bienfaits du massage sur chaise se font ressentir très rapidement. Grâce à l’utilisation d’une chaise ergonomique spécialement conçue à cet effet, le corps bénéficie d’une position des plus confortables. Sur cette chaise spéciale, le visage dans un cerceau coussiné, regard vers le sol et bras soutenus, le dos et le cou se détendent complètement pendant que le thérapeute travaille

les tensions musculaires en utilisant des mouvements de massage suédois tels que le pétrissage, la compression et le tapotement.

Le massage sur chaise est généralement court – 10 ou 20 minutes – la majorité des zones de tensions traitées se situent au niveau de la nuque, du dos, des épaules, du cou et des bras. Le massage sur chaise se fait sur les vêtements et ne nécessite aucune huile de massage.

 

Une autre possibilité est le massage sur table ou en lit

Pour offrir des soins de massothérapie en résidences, il faut adapter le lieu où sont offerts les massages (ergonomie des installations, accessibilité du lieu de massage de la table de soins) il peut arriver  que le massage soit prodigué dans le lit même des patients

Les aînés doivent faire face à des problèmes de santé chroniques (l’hypertension, l’asthme, l’arthrite, les rhumatismes), le massage dans les CHSLD ou en résidences pour aîné, non seulement rassure et réconforte mais permet aussi de briser l’isolement. La massothérapie diminue les douleurs musculaires en déclenchant des procédés physiologiques qui agissent comme anti-inflammatoire. Il a été constat que les aînés massés, prennent moins de médicaments et que leur moral est plus positif après un soin de massothérapie.

Le toucher, l’accompagnement et l’écoute associés au toucher favorisent une certaine qualité de vie et permettent aux massés de rester en contact avec l’autre, avec la réalité quotidienne et à se sentir partie prenante d’un tissu social. Des atouts majeurs.

https://www.science-et-vie.com/corps-et-sante/quelles-sont-les-vertus-du-massage-8741

http://massageprimavera.ca/realisations/massage-pour-aines/

Article massage magazine 

http://pharmablogue.com/massotherapie-chez-les-aines-quoi-savoir/

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *