Comment gagner la bataille contre la migraine
par DR. KATHLEEN WINSTON, PHD

Les migraines sont une maladie neurologique qui affecte environ 39 millions d’hommes, de femmes et d’enfants aux États-Unis et près d’un milliard de personnes dans le monde.

Ces maux de tête et les symptômes associés sont considérés parmi les 10 maladies les plus invalidantes au monde ayant une cause inconnue. Fournir un soulagement nécessite une panoplie de soins incluant des remèdes non pharmacologiques pour le traitement et la prévention.

Un large éventail de déclencheurs physiologiques et émotionnels de la migraine ont été identifiés.
Malgré le récit de rapports anecdotiques et de recherches scientifiques, la cause des migraines reste un mystère. Les neurosciences suggèrent qu’une migraine résulte d’une activité anormale dans le cerveau, qui affecte la manière dont les nerfs, les produits chimiques et les vaisseaux sanguins communiquent. Un large éventail de déclencheurs physiologiques et émotionnels ont été identifiés, notamment le stress, les traumatismes, la dépression, l’anxiété, l’agitation et l’enthousiasme.

Un certain nombre d’activités de style de vie peuvent atténuer les déclencheurs de migraine et soulager la durée et l’intensité de l’épisode de migraine. Les essayer seuls ou en association avec une prise en charge médicale peut contribuer à améliorer le bien-être général.

femme avec migraine

Avant de devenir victime ou dans le but d’empêcher la prochaine migraine, envisagez d’intégrer ces suggestions à votre style de vie.

Consultez un médecin pour un diagnostic précis. Cette décision essentielle permettra d’exclure toutes les autres affections neurologiques. Le médecin peut établir un diagnostic définitif basé sur les symptômes de la migraine. Le diagnostic est nécessaire pour évaluer les traitements médicaux et pharmacologiques.

Tenez un journal détaillé des maux de tête lorsqu’ils survienennet. Utilisez un journal pour identifier et examiner les déclencheurs, suivez le temps écoulé entre les crises de migraine ainsi que la durée de chaque migraine. Le suivi quotidien des horaires de sommeil dans le journal des migraines peut être utile. Cela peut fournir des informations précises sur les modifications des habitudes de sommeil et fournir des données supplémentaires à l’appui d’un plan de traitement complet.

Gérez votre alimentation. Une gestion diététique comprenant des heures de repas régulières, une hydratation adéquate et l’évitement des sauts de repas peut contribuer à réduire les épisodes de migraine, la durée et l’intensité des crises. Il peut également fournir des informations sur les changements qui affectent les schémas de la migraine.

Exercice régulier. L’exercice est souvent recommandé comme activité de promotion de la santé, mais les personnes migraineuses ont tendance à faire moins d’exercice que la population en général, craignant que cela ne déclenche une migraine. En fait, les avantages de l’exercice en matière de réduction du stress peuvent avoir une influence positive sur la prévention de la migraine.

Utilisez la thérapie physique et des massages. La physiothérapie aide les personnes souffrant de migraine qui souffrent fréquemment de tensions, de raideurs et de malaises associés aux migraines. La douleur dans la région cervicale causée par un traumatisme ou par le fait d’être assis devant un ordinateur pendant de longues périodes va resserrer la zone et peut déclencher des migraines.

Les avantages du massage pour la réduction du stress et la relaxation musculaire, similaires à la thérapie physique, peuvent également avoir des avantages qui aident à réduire les déclencheurs potentiels de la migraine.

Envisagez des options de secours alternatives. Le yoga, l’acupuncture et les huiles essentielles sont d’autres moyens d’atténuer les déclencheurs. L’acupuncture favorise la circulation sanguine dans les tissus, ce qui peut aider à réduire la tension musculaire et à atténuer les déclencheurs. On a constaté que le yoga réduisait le nombre d’épisodes de migraine et diminuait l’intensité en recommandant de s’engager dans des postures de yoga spécifiques pendant 30 minutes, cinq fois par semaine. Et les huiles essentielles peuvent améliorer la qualité de vie avec des propriétés anti-inflammatoires et de relaxation.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *