Le massage n’est probablement pas la première option qui vous vient à l’esprit lorsque vous envisagez un traitement pour la santé mentale, mais son pouvoir de relaxation et de soulagement des tensions en fait un outil efficace pour de nombreuses personnes. Une étude publiée dans Psychological Bulletin a révélé que la massothérapie réduisait les symptômes d’anxiété et de dépression liés à la psychothérapie. Bien qu’elle ne doive pas remplacer entièrement la thérapie par la parole, la thérapie par le toucher est un excellent ajout à un plan de traitement pour la santé mentale, explique Sarah Weaver, massothérapeute certifiée et professeur assistant à la Northwestern Health Sciences University.

« Méditation du tricheur »
Si vous recherchez certains des avantages de la méditation et que vous ne maîtrisez pas cette technique, le massage pourrait bien être une meilleure option. En raison de ce raccourci, Weaver l’appelle en plaisantant «la méditation du tricheur». Le massage peut aider à traiter des problèmes de santé mentale tels que la dépression et l’anxiété, car il a probablement un impact sur la réponse au stress  et peut aider les personnes à retrouver un état physiologique plus calme. .

Certains troubles, tels que le SSPT et l’anorexie, entraînent une dissociation du corps, mais les massages peuvent aider à rétablir le contact entre les personnes aux prises avec les troubles de leur corps et à favoriser une meilleure image globale du corps, explique Weaver. En expérimentant le contact d’un massothérapeute expérimenté dans un environnement sécurisé, les patients peuvent apprendre à faire confiance, à être plus présents et à se détendre.

Douleur et maladie mentale
Le massage peut également être un outil efficace dans la gestion de la douleur, car la douleur chronique et les problèmes de santé mentale vont souvent de pair.

«Nous voyons souvent des clients se faire masser qui souffrent de céphalées de tension, de migraines, de douleurs au cou et au bas du dos, et ces symptômes sont étroitement liés à la dépression et à l’anxiété», explique Weaver, spécialiste des douleurs chroniques.

Mme Weaver dit que la majorité de ses clients qui la consultent pour une prise en charge de la douleur ont des problèmes de santé mentale antérieurs à la douleur ou développés à la suite de celle-ci.

«Les clients que je vois qui suivent une psychothérapie depuis des années trouvent souvent que le massage les aide vraiment à gérer certaines de leurs réactions physiques à leur état de santé mentale d’une manière que la thérapie par la parole ne règle pas toujours», explique Weaver.

Bien que les massages puissent aider à traiter des problèmes tels que la respiration superficielle, la perte de sensations et les perturbations du sommeil, liés à des problèmes de santé mentale, Weaver dit que ce n’est pas un substitut à la thérapie de la parole. Elle pense qu’il vaut mieux l’utiliser en conjonction avec la thérapie de la parole et parfois avec des médicaments.

Quel type de massage fonctionne le mieux?
Bonne nouvelle pour les personnes intéressées par un rendez-vous: les mêmes techniques de massage que celles ciblant des conditions physiques peuvent être efficaces pour le traitement de la santé mentale. Bien qu’il existe certaines modalités de travail corporel telles que la thérapie craniosacrale et la méthode Rosen qui ciblent les problèmes de santé mentale, M. Weaver affirme qu’un massage de relaxation complet du corps peut être bénéfique.

«Les gens devraient remarquer qu’ils ont moins de tension musculaire, plus de sentiments positifs, moins d’irritabilité, une respiration plus profonde et plus lente pendant et après une séance», explique Weaver. « S’ils éprouvent cela, alors le type de soins qu’ils recevront sera utile. »

Étant donné que le massage peut avoir une durée limitée pour laquelle il est efficace, des séances régulières le rendent beaucoup plus utile. Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour déterminer la fréquence optimale, mais une fois par semaine ou même par mois serait probablement avantageux.

«Je dis toujours aux clients que, pourvu que ce soit régulier, quelle que soit la fréquence adaptée à leur budget et à leur emploi du temps, cela aidera», déclare Weaver.

Traduction de:

Massaging Your Mind: How Touch Therapy Can Treat Mental Illness

Local specialist sees promising results in the reduction of anxiety, depression, and more.

de 

Texte orifinal anglais

 

Les Américains, qui dépensent environ 8 milliards de dollars par an en massages et traitements en chiropractie pour soulager la douleur, ignorent sans doute qu’ils vivent tous la même chose – une manipulation de leur fascia, une couche de tissu à trois niveaux qui enveloppe les tissus et les tissus. organes.

Bien que certaines personnes massées, étirées ou craquées puissent avoir une idée vague de l’existence du fascia, elles ne savent probablement pas grand chose de leur fascia – ou ne comprennent pas pourquoi c’est important.

Certains membres de la communauté scientifique et médicale pensent de la même manière.

Les scientifiques n’arrivent pas encore à s’entendre sur ce qu’est le fascia. Ils ne savent pas ce quele  fascia fait. Plusieurs peuvent même ne pas le savoir quand ils le voient ou même n’arrivent pas à l’identifier. (Un scientifique, interrogé sur le fascia, a dû l’examiner pour tenter de le définir. Pour résoudre ce problèmeun groupe scientifique a été créé afin de mieux définir le fascia, le Comité de la nomenclature du fascia.)

Mais étant le seul tissu qui modifie sa consistance lorsqu’il subit un stress (il change la forme du corps, en quelque sorte), le fascia est une partie du corps qui inspire autant de confusion que d’optimisme dans les centres de recherche.

Étant partout présent dans le corps, il pourrait toucher à peu près tout. Les chercheurs sont donc aux prises avec un dilemme intrigant: si le fascia est partout, comment isoler son impact sur le corps?

Les premières recherches suggèrent que cela pourrait être pertinent dans des domaines dans lesquels on ne penserait pas normalement que le fascia joue un rôle, tels que les troubles digestifs et le cancer.

«Le fascia est ce qui nous unit. Il y a très peu de maladies qui n’ont pas de composant fascia », a déclaré Frederick Grinnell, professeur de biologie cellulaire à la UT Southwestern Medical School.

Dans un article du Journal of Bodywork and Movement Therapies, les chercheurs soulignent que cette toile de tissus conjonctifs dans notre corps a le potentiel d’influencer tout.

«Le fascia est impliqué presque partout dans le corps», a déclaré Andreas Haas, fondateur du centre de formation Manus et centre Manus Fascia en Autriche, thérapeute manuel depuis 30 ans et observant le fascia depuis deux décennies. « Chaque organe, chaque muscle, chaque artère, chaque veine, chaque nerf – il n’y a pas une seule structure dans tout le corps qui ne soit pas connectée à un fascia ou qui ne soit pas enveloppée par un fascia. »

Qu’est-ce qu’un fascia?
Mieux connu par des métaphores obscures (un gant, un filet ou une toile), le fascia – en termes laïcs – apparaît différemment dans tout le corps. Il y a le fascia qui imite presque un muscle avec des tissus épais, tel que le fascia qui constitue le fascia plantaire du pied ou la bande iliotibiale le long du côté de la jambe.

Il y a aussi le fascia qui apparaît partout et agit comme une enveloppe – une sorte de Spanx biologique. « Ce fascia dans tout le corps maintient les muscles et les organes en place pour s’assurer qu’ils ne se bousculent pas », a déclaré Roach.

La particularité du fascia qui est au centre des discussions sur les implications pour la santé est son élasticité – en d’autres termes, une élasticité plus élevée du fascia permet aux organes et aux tissus de mieux fonctionner, alors que le fascia plus rigide diminue les performances. (Mais cela n’est pas complètement convenu non plus; dans certaines zones du corps – les articulations, par exemple -, il peut être avantageux d’avoir un fascia raide pour soutenir les structures anatomiques, a déclaré Haas.)

Carla Stecco, chirurgienne orthopédique et professeure en anatomie humaine et en sciences du mouvement à l’Université de Padoue en Italie, dont le père a écrit des livres sur le fascia, s’efforce de clarifier la confusion. Elle a mené plus de 100 dissections humaines dans le but de mieux comprendre l’anatomie de fascia.

En regardant fascia dans un cadavre, le fascia repose sous la peau comme une brume sur un lac. Fin et presque translucide, le fascia ressemble à du «papier blanc», a déclaré Stecco. Passé les cellules graisseuses, un autre niveau de fascia – appelé fascia profond – repose sous la couche superficielle. Encore plus profondément, une troisième couche appelée fascia épimysial repose sur le dessus des muscles. Hors du corps et au microscope, l’aponévrose est composée de divers types de collagène, d’élastine et de plusieurs types de cellules, notamment les télocytes et les fasciocytes.

Les scientifiques s’efforcent encore de comprendre ce qui caractérise une couche de fascia et distingue le fascia des autres tissus conjonctifs. Stecco a déclaré qu’elle estimait que ces connaissances étaient essentielles à la compréhension des implications cliniques de fascia.

«Sans une connaissance correcte de l’aponévrose, dit-elle, nous ne pouvons vraiment pas penser à la pathologie. »

Ce que l’on sait sur le fascia, c’est que ces trois couches fasciales ne sont pas isolées. Ils sont plutôt liés les uns aux autres dans une matrice 3D qui donne à la structure du corps et l’aide à fonctionner de manière «intégrée», selon la définition proposée par le Comité de la nomenclature de Fascia.

Longtemps considéré comme une simple structure de support, le fascia semble avoir plus d’influence sur la santé que comme simple conteneur passif.

« Je pense que la compréhension de la science du fascia est très importante pour les personnes qui étudient différentes façons d’être en bonne santé, autres que la chirurgie ou les médicaments », a déclaré Grinnell, un scientifique qui était initialement sceptique quant à ses recherches sur le fascia.

Pourquoi est-ce important?
Antonio Stecco, frère de Carla Stecco et fier membre de la première famille de fascias, est assistant de recherche à la New York University en médecine physique et réadaptation. Il décrit les fonctions principales du fascia comme aidant à coordonner les mouvements du corps (biomécanique), la position dans l’espace (c’est-à-dire la proprioception) et l’écoulement des liquides dans tout le corps.

En lien avec ces fonctions, des recherches ont montré que l’intégration structurelle (un type de travail du corps censé libérer un fascia raide) avait amélioré l’équilibre chez les patients souffrant de fatigue chronique, d’amplitude de mouvement chez les patients souffrant de cervicalgie et de réduction des spasmes oculaires chez les patients atteints de dystonie musculaire. .

Au-delà des conditions de mouvement, le fascia peut également être impliqué dans une variété de problèmes de santé et de maladies imprévus, notamment le cancer, le lymphœdème et la détresse gastro-intestinale – et dans de nombreux autres domaines à étudier, a déclaré Antonio Stecco, qui a passé en revue de nombreuses implications cliniques potentielles du fascia en 2016. article de synthèse dans le journal PM & R.

Dans cet article, Stecco établit un lien entre le fascia et le gonflement des bras dans les jambes (lymphoedème). Il suggère que le fascia raide diminue le débit de liquide lymphatique et peut contribuer au gonflement des membres.

En libérant le fascia par un travail sur le corps, il est possible que le fascia devienne plus souple, que le débit de liquide lymphatique augmente et que l’enflure diminue. De même, la libération de fascia pourrait aider à réduire les troubles gastro-intestinaux, notamment la constipation, les ballonnements et le reflux acide.

Antonio Stecco émet l’hypothèse que le fascia viscéral raide, décrit par Carla Stecco comme un quatrième type de fascia associé aux organes internes, peut diminuer la motilité des organes, entraînant une détresse. Le travail corporel pourrait rendre les fascia raides plus flexibles, faciliter le fonctionnement des organes et réduire ces symptômes gastronomiques désagréables.

Fascia et cancer
Un rôle potentiel de fascia pourrait être pour la recherche sur le cancer. Thomas Findley, expert en fascias et professeur de médecine physique au Rutgers Cancer Institute du New Jersey, lutte contre le cancer de la prostate. Il dit qu’il effectue une série d’exercices chaque jour dans l’espoir de ralentir la progression de son cancer en libérant son fascia.

Findley a déclaré que l’exercice pouvait ralentir le développement du cancer et que, selon certaines recherches, l’activité physique (qui comprendrait la musculation) pourrait améliorer la longévité des personnes une fois le diagnostic posé. Mais la raison n’est pas claire.

Une hypothèse: le fascia, faisant partie de la matrice extracellulaire, pourrait entourer la tumeur comme un filet autour d’un crabe. Quand le collagène dans le fascia autour de la tumeur se raidit, Findley pense que les cellules cancéreuses pourraient l’utiliser comme une sortie directe du réseau (imaginez une tumeur s’échappant de la zone sur un fascia raide, comme un toboggan dans un terrain de jeu). Mais lorsque le fascia est pliable, la tumeur ne peut pas s’échapper (imaginez qu’elle est piégée dans des sables mouvants sans issue de secours facile).

Une étude récente publiée dans Scientific Reports et dirigée par un groupe de chercheurs de la faculté de médecine de Harvard, notamment Helene Langevin, directrice du Centre national de la santé complémentaire et intégrative, a indiqué que l’étirement réduisait la croissance tumorale chez la souris. De futures études sont nécessaires pour mieux comprendre le rôle de l’aponévrose dans le développement du cancer.

La frontière du fascia
L’étude des fascias est à la fois incertaine et prometteuse.

« Nous sommes vraiment à la phase naissante de l’identification du fascia », a déclaré Findley.

Et à ces débuts, les scientifiques n’ont pas encore atteint un consensus sur le potentiel de l’aponévrose à appliquer au corps.

Une partie de cette confusion dans la communauté médicale pourrait provenir d’un fascia chevauchant à la fois la médecine moderne et la médecine traditionnelle: deux perspectives souvent décrites comme très différentes l’une de l’autre. La science des fascias est générée à la fois par des scientifiques utilisant des techniques modernes et par des praticiens du corps qui utilisent des techniques de médecine alternative, telles que le yoga et les massages.

Grinnell a déclaré que bien que de nombreux chercheurs et praticiens du corps, tels que les chiropraticiens, se concentrent sur le fascia, d’autres scientifiques sont moins enthousiastes quant à son potentiel.

« Si vous parlez à la plupart des chirurgiens, ils y verront » ce que vous coupez à travers « , a déclaré Grinnell. «Au sein de la communauté médicale, les opinions sur l’importance du fascia sont très diverses.»

Les experts du monde entier s’assemblent régulièrement dans leurs efforts pour comprendre le potentiel du fascia. Le cinquième congrès international Fascia s’est réuni en novembre à Berlin et un autre événement est prévu pour 2021.

«Plus nous en savons, plus je réalise qu’il ya encore beaucoup à apprendre. Chaque fois que vous répondez à une question, cela génère plus de questions », a déclaré Findley. « C’est un peu amusant. »

 

Comment gagner la bataille contre la migraine
par DR. KATHLEEN WINSTON, PHD

Les migraines sont une maladie neurologique qui affecte environ 39 millions d’hommes, de femmes et d’enfants aux États-Unis et près d’un milliard de personnes dans le monde.

Ces maux de tête et les symptômes associés sont considérés parmi les 10 maladies les plus invalidantes au monde ayant une cause inconnue. Fournir un soulagement nécessite une panoplie de soins incluant des remèdes non pharmacologiques pour le traitement et la prévention.

Un large éventail de déclencheurs physiologiques et émotionnels de la migraine ont été identifiés.
Malgré le récit de rapports anecdotiques et de recherches scientifiques, la cause des migraines reste un mystère. Les neurosciences suggèrent qu’une migraine résulte d’une activité anormale dans le cerveau, qui affecte la manière dont les nerfs, les produits chimiques et les vaisseaux sanguins communiquent. Un large éventail de déclencheurs physiologiques et émotionnels ont été identifiés, notamment le stress, les traumatismes, la dépression, l’anxiété, l’agitation et l’enthousiasme.

Un certain nombre d’activités de style de vie peuvent atténuer les déclencheurs de migraine et soulager la durée et l’intensité de l’épisode de migraine. Les essayer seuls ou en association avec une prise en charge médicale peut contribuer à améliorer le bien-être général.

femme avec migraine

Avant de devenir victime ou dans le but d’empêcher la prochaine migraine, envisagez d’intégrer ces suggestions à votre style de vie.

Consultez un médecin pour un diagnostic précis. Cette décision essentielle permettra d’exclure toutes les autres affections neurologiques. Le médecin peut établir un diagnostic définitif basé sur les symptômes de la migraine. Le diagnostic est nécessaire pour évaluer les traitements médicaux et pharmacologiques.

Tenez un journal détaillé des maux de tête lorsqu’ils survienennet. Utilisez un journal pour identifier et examiner les déclencheurs, suivez le temps écoulé entre les crises de migraine ainsi que la durée de chaque migraine. Le suivi quotidien des horaires de sommeil dans le journal des migraines peut être utile. Cela peut fournir des informations précises sur les modifications des habitudes de sommeil et fournir des données supplémentaires à l’appui d’un plan de traitement complet.

Gérez votre alimentation. Une gestion diététique comprenant des heures de repas régulières, une hydratation adéquate et l’évitement des sauts de repas peut contribuer à réduire les épisodes de migraine, la durée et l’intensité des crises. Il peut également fournir des informations sur les changements qui affectent les schémas de la migraine.

Exercice régulier. L’exercice est souvent recommandé comme activité de promotion de la santé, mais les personnes migraineuses ont tendance à faire moins d’exercice que la population en général, craignant que cela ne déclenche une migraine. En fait, les avantages de l’exercice en matière de réduction du stress peuvent avoir une influence positive sur la prévention de la migraine.

Utilisez la thérapie physique et des massages. La physiothérapie aide les personnes souffrant de migraine qui souffrent fréquemment de tensions, de raideurs et de malaises associés aux migraines. La douleur dans la région cervicale causée par un traumatisme ou par le fait d’être assis devant un ordinateur pendant de longues périodes va resserrer la zone et peut déclencher des migraines.

Les avantages du massage pour la réduction du stress et la relaxation musculaire, similaires à la thérapie physique, peuvent également avoir des avantages qui aident à réduire les déclencheurs potentiels de la migraine.

Envisagez des options de secours alternatives. Le yoga, l’acupuncture et les huiles essentielles sont d’autres moyens d’atténuer les déclencheurs. L’acupuncture favorise la circulation sanguine dans les tissus, ce qui peut aider à réduire la tension musculaire et à atténuer les déclencheurs. On a constaté que le yoga réduisait le nombre d’épisodes de migraine et diminuait l’intensité en recommandant de s’engager dans des postures de yoga spécifiques pendant 30 minutes, cinq fois par semaine. Et les huiles essentielles peuvent améliorer la qualité de vie avec des propriétés anti-inflammatoires et de relaxation.

 

En massage, les mots aident-ils ou blessent-ils ?
 
Les recherches indiquent que la perception de la douleur par une personne est une question complexe, fondée en partie sur ses croyances et ses expériences.
C’est pourquoi les bons mots sont tout aussi importants que les bonnes techniques manuelles pour une séance thérapeutique bénéfique et des résultats optimaux.

Ce que le thérapeute dit ou ne dit pas peut déterminer si un client est capable de calmer son esprit, son corps et de déclencher la chaîne d’auto-guérison.  Trois compétences spécifiques en communication verbale  améliorent et impactent l’expérience du travail corporel en optimisant l’intégration corps-esprit.
Les mots que nous utilisons altèrent la physiologie du corps, car le corps reçoit tout ce que l’esprit lui dit.
Les mots sont puissants
L’interaction entre l’esprit et les réponses physiologiques du système immunitaire et du système nerveux est à la base de la science de la psychoneuroimmunologie, ainsi que de techniques telles que le biofeedback et les thérapies corps-esprit. Nos pensées et nos sentiments affectent profondément nos fonctions physiologiques. Nos pensées et nos sentiments peuvent même nous amener à entrer ou à sortir de la réponse sympathique ou de la réponse parasympathique.
Les mots sont si puissants parce qu’ils sont des symboles psycho-neurolinguistiques, ce qui signifie qu’il existe un lien entre un mot et une signification plus profonde liée à ce mot. Certaines pensées sont électriques; elles passent rapidement, peuvent être filtrées ou annulées.
Cependant, certains mots et expressions se répètent plus souvent et une image, une attente, une habitude se développe autour de ce mot ou de cette phrase, selon Emmett E. Miller, MD, dans son livre intitulé Deep Healing: The Essence of Mind / Body Medicine. . Les images produites par certains mots ou certaines phrases peuvent produire une libération minutieuse de neuropeptides qui influent l’humeur, la perception, l’immunité et la douleur.
Par exemple, fermez les yeux et imaginez couper, puis goûter un citron juteux et jaune vif. Votre bouche salive maintenant, non? Ensuite, fermez les yeux et répétez chacune de ces phrases pendant une minute, puis remarquez ce qui se passe dans votre corps et votre esprit pendant et immédiatement après les phrases:

« Mon corps est crispé et tendu » et ensuite,

«Mon corps est une rivière fluide»

Que remarquez-vous?

Dans le domaine des thérapies corporelles, il existe un facteur commun chez les clients souffrant de douleur chronique: ces clients commencent souvent leurs séances en décrivant leur douleur de manière péjorative, telle que «C’est ma mauvaise hanche»; « Je suis une épave »; ou «je suis tout tordu.» Changer leur relation avec leur corps en faisant des choix de langage conscients est essentiel pour faire face à leur douleur chronique et pour améliorer le lien qu’ils entretiennent  avec leur corps.

Votre thérapeute peut transformer ses interventions:
Les trois compétences de communication conscientes suivantes de votre thérapeute peuvent transformer des interactions ordinaires en un dialogue thérapeutique intentionnel, transformateur.

1. Le thérapeute gardera la communication positive et affirmative. Les mots positifs rendent les gens plus réceptifs. Les gens veulent croire en un résultat positif de leur soin. Sans faire de garanties ni de prétentions impossibles, le thérapeute choisira des phrases encourageantes qui aident le client à penser plus positivement et à le faire participer activement au processus de guérison.

Par exemple, lorsqu’un client demande 10 à 15 minutes après le début de la session: «Alors, à quel point suis-je vraiment mal?». Le thérapeute pourrait inconsciemment dire: «Ce sont les muscles les plus tendus que j’ai vu ce mois-ci!».  Mais une réponse de communication thérapeutique intentionnelle, transformative, renvoie la question au client; une réponse reflétant ce type de  processus ressemblerait à quelque chose comme: «Comment votre corps se sent-il? »

Le thérapeute aidera le client à décrire la sensation plutôt que les concepts abstraits, en lui demandant: «Est-ce que cela semble tendu, doux, est-ce que ça tire ou irradie? La douleur doit être reconnue, nommée et exprimée avant de disparaître, car tout ce à quoi nous résistons persiste.

Cependant, une fois que la douleur a été décrite en détail (douleur aiguë, sourde, douloureuse, engourdie), le thérapeute demandera, «À quoi ressemble la sensation dans la région maintenant?» Et à la fin de la séance, «Comment est-ce que cette zone vous fait sentir maintenant? » le thérapeute guidera son client avec des mots positifs tels que plus chauds, plus doux, plus souples et répétez ces mots.

La verbalisation de l’expérience corporelle avec des conseils pour développer une conscience de l’incarnation bienveillante relance souvent le processus de guérison. Les mots et expressions positifs incluent chaud, bon, confortable, facile, etc. Utiliser ces mots a un effet positif,  et induit la réponse parasympathique, selon Rick Hanson, Ph.D., dans son article, «Détendu et content: Activer l’aile parasympathique de votre système nerveux».

L’imagerie thérapeutique transformative utilise et répète des phrases telles que «Vous sentez-vous bien, avez vous assez chaud?» Plutôt que «Avez-vous froid?» Les mots négatifs divisent le corps et l’esprit, induisent une réponse sympathique et interrompent le processus de guérison, selon Tara Bennett-Goleman dans son livre, Alchimie émotionnelle: comment l’esprit peut guérir le cœur. Les mots négatifs incluent des mots tels que douleur, perte, mal, inquiétude,  dur, pression. Alors, « Comment va la pression? » devrait se transformer en « Que ressentez-vous? » Ou « Dois-je alléger la pression ou aller plus loin? »

2. Les mots transformateurs sont descriptifs et stimulent les sens et le système limbique, ou le cerveau émotionnel, selon Ernest L. Rossi et David B. Cheek, dans leur livre Thérapie corps-esprit: méthodes de guérison idéodynamique dans l’hypnose.

 Par exemple, la relaxation est un concept abstrait pour beaucoup de personnes qui ont oublié ce que signifie être détendu. Un thérapeute qui demande aux clients de se «détendre» leur demande d’exécuter une tâche qu’ils ne savent pas faire, ce qui les rend encore plus tendus. Au lieu de cela, il pourra utiliser des images et des mots descriptifs qui conduisent le client à créer un symbole de relaxation. Des phrases telles que « Vos épaules sont durs comme de la pierre! » Se transforment en « Imaginez que votre épaule ramollit et fond comme du beurre chaud » ou « Imaginez un rayon de soleil doré réchauffant et touchant doucement votre épaule ».

3. Utilisez des mots puissants de sens et évocateurs. Ce qui rend les mots puissants, c’est le sens que nous leur donnons. par exemple, la lavande est un mot plus puissant que le violet.

Les thérapeutes utilisent votre nom, le mot le plus puissant qui puisse être utilisé avec quiconque est son nom. Utiliser le nom d’un  client trois à cinq fois au cours d’une session  de soin, en particulier lors de la première session,  établit un lien de confiance. Cela établit un lien connecté et donc réactif et ouvert. 

Parler – ou pas
Il existe des clients qui aiment discuter lors de leurs sessions. Les conversations informelles et les rencontres mutuelles sont une partie vitale de toutes les interactions humaines, établissant des relations et nous permettant de nous sentir en sécurité et connectés les uns avec les autres.

Cependant, une conversation excessive distrait le client et le thérapeute du corps, de la respiration et du moment présent. Reconnaître le moment où cela se produit, modifier la dynamique et guider le client vers la conscience de sa respiration et de son corps est une compétence de communication puissante. La plupart des gens de la culture moderne ont besoin de moments de silence dans leur vie. Le silence est un aspect vital du travail corporel: lorsque les yeux, la bouche et les oreilles ne sont pas actifs, le sens du toucher est amplifié; la capacité du client  à ressentir et à expérimenter son corps augmente énormément dans le silence.

Pour le thérapeute le meilleur moyen de guider un client bavard vers le silence est de lui demander de se concentrer sur sa respiration et la sensation de toucher. Le thérapeute pourra davantage amplifier l’intégration corps-esprit en utilisant des huiles essentielles , en jouant une  musique apaisante aimée par le client, en l’ invitant à visualiser sa couleur préférée. S’endormir dans le silence peut induire une expérience intégrative profonde.

Certains clients sont presque trop silencieux. Quand l’esprit est préoccupé par les pensées du passé ou du futur, il demeure souvent dans des émotions négatives – inquiétude, peur, regret, poids des responsabilités, appréhension . Cela se traduit par un corps tendu et contracté, des respirations superficielles et peu fréquentes. Le thérapeute les guidera  vers le moment présent et vers une connexion avec leur corps ce qui amplifiera considérablement les résultats thérapeutiques.

Education 
De nombreuses techniques de travail corporel  nécessitent une certaine formation anatomique et structurelle au cours de la session. C’est un aspect essentiel de la guérison, car il aide souvent les clients à créer plus de conscience corps-esprit, ce qui entraîne des changements et des modifications dans les habitudes et les comportements posturaux. 

L’utilisation intentionnelle du langage pour améliorer les résultats thérapeutiques implique d’éviter certains mots et certaines phrases tout en exploitant une écoute perspicace et empreinte de compassion pour trouver des mots et des phrases de transformation déterminantes pour modifier l’état d’esprit du client.

Un dialogue thérapeutique intentionnel et attentif fera basculer la perspective de soin dans une direction positive avec des mots tels que «Laissons-nous le temps de nous réaligner, nous revenons sur  la bonne voie et bientôt tout coulera sans à coups».

Transformer le dialogue interne
Il y a des mots qui ouvrent les gens et des mots qui ont tendance à les fermer. Les compétences de communication conscientes améliorent les séances de travail du corps avec des mots descriptifs puissants et positifs qui unissent le corps et l’esprit. En tant que client appliquez cette approche pour transformer également votre dialogue interne. Soyez patient et compatissant avec vous-même lorsque vous commencez à passer à un usage conscient du langage thérapeutique.

S’agissant du dialogue thérapeutique et des thérapies corps-esprit, une limite importante, mais souvent floue, à respecter est celle qui consiste à utiliser le dialogue pour améliorer le travail corporel sans pour autant aller trop loin dans le travail psychologique. Comme dans toutes les thérapies corporelles, le thérapeute sera guidé par les plus hautes intentions éthiques, dans l’intérêt de son client.

A propos de l’auteur:

Article traduit de Massage Magazine d’ Anna Lunaria 

https://mindfulness-spain.com/Relaxed-and-Contented

 

 

 

Le toucher n’est pas seulement agréable mais est bon pour votre santé, comme le montre les plus récentes études scientifiques. Voici comment tirer parti de ces puissants avantages.

Traduction de 

The Scientific Benefits of Human Touch—and How to Get More of It No Matter Your Relationship Status
Touch not only feels good but is great for your health, the newest science shows. Here’s how to take advantage of its powerful benefits.

By Mirel Zaman June 22, 2019

Selon les recherches, le lien entre le toucher et le bien-être mental et physique est extrêmement puissant. Le toucher stimule le nerf vague, dont les ramifications traversent tout le corps.

«Le rôle principal du nerf est de ralentir le système nerveux», explique Tiffany Field, Ph.D., directrice du Touch Research Institute de la Miller School of Medicine de l’Université de Miami. « En conséquence, votre fréquence cardiaque diminue, votre pression artérielle diminue et votre taux d’hormones du stress diminue. »

Des études ont montré que ces effets ont un impact considérable sur votre santé. Dans les recherches de Field sur les adultes atteints de maladies telles que le sida et le cancer, il a été démontré que la massothérapie stimulait chez les participants les cellules tueuses naturelles , celles qui attaquent les cellules bactériennes, cancéreuses, les virus. En raison de l’effet calmant du toucher, les massages peuvent améliorer les habitudes de sommeil, vous permettant ainsi de passer plus de temps dans les phases de sommeil réparatrices, dit Field.  D’autres recherches ont montré que le toucher rend le corps plus fort et plus résistant à la douleur et augmente vos niveaux d’ocytocine, hormone responsable des sensations bien-être autour de ceux que vous aimez. (Oui, c’est pour ça que les câlins sont si géniaux.)

Le toucher renforce votre système immunitaire, améliore le sommeil, réduit le stress et accélère la production par le corps d’analgésiques naturels.

En dépit de tous les bons côtés, Field a déclaré qu’elle avait découvert que les gens se touchent moins aujourd’hui que jamais.

«Nous interagissons davantage sur les médias sociaux qu’en personne. Quand vous sortez, vous écoutez souvent de la musique ou vérifiez votre téléphone, vous avez donc moins de chance de contacter des inconnus ou même des amis », dit-elle. Cela signifie que nous manquons de tous les avantages de la connexion corps-esprit.

Heureusement, les scientifiques ont découvert qu’il existe une multitude de façons de tirer parti des avantages du toucher. Ce sont leurs quatre meilleures stratégies soutenues par des études.

Se rapprocher
Le contact de personne à personne est particulièrement puissant. «Le contact consensuel d’un partenaire réduit le sentiment de détresse lorsque vous faites face à une situation difficile. Cela semble également aider le système immunitaire à mieux fonctionner et pourrait même déclencher la libération d’ocytocine et des analgésiques naturels de votre corps », a déclaré Michael Murphy, Ph.D., associé de recherche postdoctoral en psychologie à l’Université Carnegie Mellon.

Pour tirer parti de ces effets puissants, il suggère de rechercher davantage d’occasions d’être physiquement proches de vos proches, comme embrasser un ami, le saluer ou lui dire au revoir, ou offrir à votre partenaire un massage des épaules pendant qu’il vous raconte sa journée. Un ou deux contacts quotidiens peuvent considérablement améliorer votre bien-être. (Connecter: vous n’êtes pas seul – il y a vraiment une épidémie de solitude)

Bonus: lorsque vous êtes touché par une autre personne, par exemple lors d’un massage ou d’une étreinte, la personne qui vous contacte bénéficie des mêmes avantages que vous.

Essayez un massage alternatif
«Des études montrent que l’auto-massage a tous les effets positifs d’un massage régulier, en particulier lorsque les gens le font quotidiennement pour obtenir une plus grande dose de toucher», déclare Field. Elle recommande de porter une balle de tennis et de la rouler le long de vos bras plusieurs fois par jour. C’est tout ce dont le lien corps-esprit a besoin pour commencer à ressentir une réduction du stress et un sommeil plus profond, selon ses recherches. 

Les pratiques de massage alternatif et de thérapie tactile sont également efficaces. Il existe des studios d’étirement et de récupération assistés (un thérapeute manipule votre corps pour vous aider à étirer les muscles endoloris), et Healing Touch and Reiki (thérapies énergétiques dans lesquelles les praticiens placent leurs mains sur votre corps pour favoriser la guérison mentale et physique).

«Les gens s’intéressent de plus en plus aux traitements tactiles comme ceux-ci, car ils soulagent le stress et peuvent aider à renforcer l’immunité, mais ils donnent également un sentiment de connexion humaine que beaucoup de personnes pourraient ressentir comme manquant», déclare Marina Simovic, directrice de la santé. praticien pratiquant la thérapie par étirement et Reiki  ayant pour but de guérir, une pratique de thérapie alternative à New York.

Utilisez une couverture lourde
Elles peuvent vraiment soulager le stress et améliorer votre sommeil (et  peuvent vous garder au chaud!), Déclare Field. Ces couvertures sont de 15 à 25 livres.

«C’est assez lourd pour exercer une pression sur la peau, stimuler les récepteurs de pression et déclencher une activité du nerf vague», déclare Field. Les couvertures alourdies peuvent être chaudes. Alors, au cours des mois les plus chauds, essayez la couverture de refroidissement (gravityblankets.com), fabriquée à partir de tissus techniques qui évacuent l’humidité du corps. Visez-en un qui représente environ 10% de votre poids. 

Faire plus de yoga
Toute activité impliquant un toucher ferme de la peau stimulera vos récepteurs de pression pour activer le nerf vague, dit Field. Le yoga est l’un des meilleurs, car il consiste à appuyer sur un tapis et sur son propre corps. Mais soulever des poids, marcher, courir et nager stimulera également les récepteurs de pression du corps et vous permettra de profiter des avantages du toucher. 

 

 

Une nouvelle recherche publiée dans Psychoneuroendocrinology a montré que la pratique de la méditation basée sur l’amour bienveillant et centrée sur la compassion, pourrait ralentir le vieillissement biologique.

La méditation de l’amour bienveillant est une pratique bouddhiste très ancienne qui consiste à souhaiter le bonheur et la santé à tous les êtres, quels qu’ils soient. 

Le vieillissement biologique peut être mesuré en regardant la longueur d’une section de l’ADN appelée télomères. Les télomères sont les extrémités des chromosomes qui agissent (comme les bouts en plastique des lacets) pour empêcher le déchirement et la détérioration du chromosome. En vieillissant, la longueur des télomères raccourcit.

Les chercheurs ont mesuré la longueur des télomères chez 142 adultes deux semaines avant et trois semaines après leur participation à ce type de méditation pendant six semaines. Des ateliers de méditation ont été organisés chaque semaine et consistaient en des séances de méditation de groupe d’une heure. Les participants ont également reçu une méditation guidée enregistrée audio de 20 minutes pour la pratique quotidienne à la maison.

L’étude a révélé que les télomères étaient considérablement moins raccourcis dans le même laps de temps chez les personnes qui  méditaient avec amour bienveillant par rapport à ceux mesurés chez celles qui méditaient en pleine conscience sans intention particulière de bienveillance. Cela suggère que la méditation bienveillante, qui encourage la compassion pour soi-même et pour les autres, est particulièrement utile pour se protéger contre le vieillissement biologique.

La méditation de pleine conscience  est une sorte de méditation de conscience focalisée. La méditation de pleine conscience entraîne le mental à développer une attention ouverte, sans porter de jugement, envers le corps et la respiration, ainsi que toutes les pensées et tous les sentiments qui peuvent aller et venir. Ce type de méditation présente de nombreux avantages pour améliorer l’humeur et réduire l’anxiété et la dépression, mais cela n’a pas eu  d’incidence sur la longueur des télomères dans cette étude particulière.

La méditation de bonté encourage quelqu’un à ressentir de la compassion pour soi-même et pour les autres. Vous pouvez essayer cela à la maison ou trouver des méditations guidées en ligne d’une durée de 10 à 20 minutes.

Essayez 10 minutes de méditation bienveillante chaque matin avant de commencer la journée ou pour vous détendre à la fin de la soirée.

Commencez dans un siège confortable avec vos pieds à plat sur le sol et votre colonne vertébrale droite placée comme si vous vouliez atteindre le plafond.
Gardez les yeux fermés si cela vous convient et essayez de détendre votre corps tout entier.
Vos mains peuvent reposer doucement sur vos genoux ou vous avez la possibilité de placer une main sur votre cœur et l’autre sur votre abdomen.
Remarque: si vous êtes mal à l’aise en position assise, vous pouvez faire cet exercice en position couchée. Vous aimerez peut-être placer une main sur votre cœur et l’autre sur votre abdomen.

Prenez une profonde inspiration pour sortir de votre esprit et de votre corps.
Recevez la gentillesse

Pensez à quelqu’un qui est proche de vous et qui se soucie de vous profondément. Imaginez que cette personne soit à votre droite et vous envoie de l’amour. Ressentez la chaleur de cette gentillesse.
Pensez à une autre personne qui vous aime et imaginez-la à votre gauche. Sentez la chaleur de la gentillesse de cette personne.
Maintenant, imaginez que vous êtes entouré de toutes les personnes qui vous aiment. Ressentez la chaleur de leur amour pour vous.
Envoi de bonté

Imaginez que vous voyez un être cher assis en face de vous. Concentrez-vous sur l’envoi d’amour et de chaleur à cette personne. Sentez le lien et comme cette personne souhaite être aimée et être heureuse aussi.
Répétez cette phrase en silence dans votre esprit: que vous soyez en sécurité, que vous soyez en bonne santé et que vous n’ayez pas à souffrir.

Maintenant, imaginez une connaissance vis à vis laquelle vous vous sentez neutre. Sentez la connexion. Répétez la phrase en silence dans votre esprit: que vous soyez en sécurité, que vous soyez en bonne santé, que vous ne soyez pas souffrants.
Maintenant, développez ce sentiment d’amour et de chaleur et imaginez que vous puissiez émettre ce sentiment à l’égard de tous les êtres vivants qui vous entourent. Répétez la phrase en silence dans votre esprit: Que tous les êtres soient en sécurité, qu’ils soient tous en bonne santé, qu’ils soient tous exempts de souffrance. 

Exemple:

La méditation dégage en vous une énergie incroyable. Quoi que vous fassiez, cette énergie se répand autour de votre être.

 

Spa Energie Forme, dans la région de Gatineau recherche activement un ou une massothérapeute pour participer au succès des plans santé de sa clientèle de choix:

Le Spa Énergie Forme, le rendez-vous santé beauté en Outaouais

Le Spa Énergie Forme recherche de nouveaux talents en massothérapie, passionnés de santé et de mieux-être pour se joindre à son équipe.

Nous avons rencontré Luc Godbout propriétaire du Spa Énergie Forme, qui nous a accueillis dans un environnement sophistiqué aux équipements dernier cri. Luc cultive l’art de bien s’entourer, et il choisit ses équipiers pour leur talent d’abord au niveau de la relation de confiance. Ses choix judicieux et son organisation lui permettent de produire les meilleurs résultats pour chacun de ses clients.
Lui-même massothérapeute, il a voulu offrir des soins qui améliorent la santé, réduisent la douleur chronique et maximisent l’énergie vitale. Ce spa urbain de Gatineau est situé à proximité des centres administratifs fédéraux et du quartier financier de la Capital d’Ottawa, offre de la massothérapie, de l’ostéopathie, des soins esthétiques, corporels et de contrôle de poids.

Une approche axée sur l’écoute du client
Conscient de l’importance d’offrir des outils performants, le Spa Énergie Forme propose une prise en charge complète des besoins des clients, dont l’écoute attentive constitue le cœur d’une approche personnalisée et humaine. Si tu as envie de guider, accompagner et d’agir en tant que conseiller de la santé, tu voudras faire partie de notre équipe. Notre approche tient compte des priorités et des valeurs des clients, de leurs objectifs et vise la réussite de la démarche. En établissant un lien fort entre le thérapeute et le client, celui-ci est amené à transformer ses habitudes pour atteindre une santé optimale et un bien-être à tous les niveaux.
Comme massothérapeute, tu feras partie d’une équipe qui a à cœur la réussite des plans de santé offerts aux clients.

Ce qui fait la différence au Spa Énergie Forme, c’est la synergie entre les actions de chacun des membres de l’équipe et le suivi de chaque client.Le Spa Énergie Forme possède de nombreux exemples de succès pour le traitement de la douleur ainsi que la perte de poids. Lorsqu’on parle du Spa Énergie Forme, on le reconnaît comme le spécialiste de ces deux segments importants de la santé individuelle. Son approche a changé la vie de plusieurs centaines de personnes jusqu’à maintenant, et cela continue!

Les avantages de faire partie de l’équipe Spa Énergie Forme

➢ Spa avec une clientèle fidèle et bien nichée, un excellent achalandage
➢ Décoration moderne dernier cri où le confort est la priorité
➢ Literie de qualité et lavage compris
➢ Réceptionniste pour la gestion des rendez-vous
➢ Fournitures de bureau
➢ Image de marque professionnelle et cartes d’affaire
➢ Budget alloué pour marketing – image de marque et promotions
➢ Rémunération compétitive et intéressante, selon l’expérience
➢ Réduction de 25% pour vos soins après trois (3) mois
➢ Massage gratuit pour votre anniversaire
➢ Jus, thé, tisanes
Pour postuler, envoie sans tarder ton cv à Luc Godbout, c’est dans notre belle région de Gatineau que ça se passe et nous avons hâte de te rencontrer! Il me fera plaisir de répondre à tes questions, alors n’hésites pas à communiquer avec moi, nos clients t’attendent avec impatience!
luc@spaenergieforme.com
Tel.: 819-643-7373

Afin de compléter son équipe, UniverSpa Rivière-du-Loup est à la recherche d’un Responsable Massothérapie

Le candidat:
Étant la personne référence de notre équipe de massothérapeutes, votre rôle consistera à être le premier point de contact pour l’équipe de thérapeutes. Le Responsable – Massothérapie s’assure de maintenir une saine gestion des ressources humaines ainsi que le maintien de l’application des protocoles ainsi que les standards de qualité quant à l’expérience client.

Plus spécifiquement, votre mandat sera de :
• Définir, déployer et assurer le respect des protocoles de soins thérapeutiques.
• Assurer la gestion quotidienne du secteur de la massothérapie; horaires
hebdomadaires, vacances, inventaires, identification des besoins matériels
spécifiques, etc.
• Participer aux différents comités visant l’amélioration continue.

• Coordonner les activités de la massothérapie ; accueil des clients, prise de rendez-
vous, visite et présentation des installations, etc.

Le profil recherché:
• Diplôme professionnel reconnu en technique de massage (numéro d’association requise);
• Plus de 2 ans d’expérience en gestion de personnel;
• Maîtrise du français;
• Connaissances de l’anglais un atout;
• Maîtrise de la suite Office un atout;
• Habiletés relationnelles et sens de l’organisation développés;

Conditions & avantages:
• Poste à temps complet offrant un environnement de travail stimulant;
• Horaire variable et flexible;
• Vaste gamme d’avantages.

Veuillez faire parvenir votre candidature par courriel à l’attention d’Elizabeth Raymond 

 à : elizabeth.raymond@hoteluniverselrdl.com

 

Tél. : 1 800-265-0072 poste 6652

Hôtel Universel de Rivière-du-Loup
311, boul. Hôtel-de-Ville
Rivière-du-Loup, QC  G5R 5S4

 

 

 

 

Selon un essai préliminaire, le massage du tissu conjonctif entourant le diaphragme pourrait réduire considérablement le reflux acide chez les personnes atteintes de reflux gastro-œsophagien.

Les chercheurs ont testé un type de massage, libération myofasciale (MFR) pour aider à réduire les symptômes du reflux gastro-œsophagien (RGO ).

En cette ère de résistance aux antibiotiques et de dépendance aux opioïdes, la recherche de solutions de substitution aux médicaments suscite un intérêt croissant pour les scientifiques, les médecins et le grand public.

Un groupe de chercheurs a récemment étudié un moyen sans médicament d’atténuer le reflux gastro-œsophagien (RGO), ou reflux acide.

Issus des départements de physiothérapie, de médecine et de chirurgie de l’Université CEU Cardenal Herrera de Valence en Espagne, ils ont récemment publié leurs résultats dans la revue Scientific Reports.

Les scientifiques ont concentré leur étude sur les personnes atteintes de RGO, une affection courante qui touche environ 18,1 à 27,8% des adultes aux États-Unis.

Le reflux gastro-œsophagien se produit lorsque le contenu de l’estomac, y compris l’acide gastrique, monte dans l’œsophage. Cela peut provoquer la sensation de brûlure désagréable que beaucoup de gens appellent des brûlures d’estomac.

Pour les personnes atteintes de RGO, le reflux gastro-œsophagien peut être un événement régulier qui a un impact significatif sur leur qualité de vie.

Les options de traitement actuelles impliquent généralement l’utilisation à long terme d’inhibiteurs de la pompe à protons (IPP). Bien que ces médicaments soient efficaces, ils peuvent provoquer des effets indésirables chez certaines personnes et augmenter le risque de maladie rénale chronique.

Les scientifiques impliqués dans la plus récente étude ont examiné si un type de massage appelé libération myofasciale (MFR) pouvait soulager les symptômes du RGO.

 

Qu’est ce que le Myofascial release MFR ou libération myofasciale?

Le MFR se concentre sur le fascia. Le fascia est un tissu corporel qui enveloppe toutes les structures – muscles, os, vaisseaux, organes – et qui a pour fonction de soutenir et de transmettre les tensions et les glissements entre les plans et les surfaces anatomiques. Ils sont connus pour être des structures passives de transmission des contraintes générées par l’activité musculaire ou des forces extérieures au corps.

Il a également été montré qu’ils sont capables de se contracter et d’avoir une influence sur la dynamique musculaire et que leur innervation sensitive participait à la proprioception et à la nociception.

Le MFR, cette technique est une thérapie manuelle qui consiste à appliquer au complexe myofascial un étirement de faible charge et de longue durée, destiné à rétablir la longueur optimale, à réduire la douleur et à améliorer la fonction.

Les chercheurs ont voulu comprendre si le MFR pouvait réduire le reflux gastro-œsophagien, améliorer la qualité de vie et minimiser le nombre d’IPP que les personnes devaient prendre.

Ils expliquent que l’intervention MFR qu’ils ont conçu pour utiliser dans cette étude visait à « étirer les fibres musculaires du diaphragme ».

Le diaphragme est une barrière musculaire qui sépare l’abdomen de la poitrine. Les scientifiques se sont concentrés sur le massage du fascia autour du diaphragme, car il se situe juste au-dessus de l’estomac et joue un rôle important pour empêcher l’acide de l’estomac de pénétrer dans l’œsophage.

Massage contre reflux

Pour enquêter, ils ont recruté 30 personnes souffrant de RGO, âgées de 18 à 80 ans. La moitié des participants ont reçu le MFR d’un physiothérapeute très expérimenté et l’autre moitié, une procédure factice.

Chaque participant a reçu quatre sessions de 25 minutes à une cadence de deux fois par semaine pendant deux semaines.

Au cours des séances de MFR, le thérapeute a utilisé six techniques visant le fascia du diaphragme; le traitement simulé impliquait des techniques similaires, mais le praticien n’a pas appliqué de pression sur l’aponévrose.

Les scientifiques ont évalué l’impact du MFR en utilisant trois mesures:

gravité et fréquence des symptômes de RGO, mesurées à l’aide d’un questionnaire à 12 questions

qualité de vie évaluée à l’aide d’un questionnaire de 36 questions

Utilisation des IPP, (inhibiteurs de la pompe à protons) mesurée en milligrammes de médicaments pris par les participants

Les chercheurs ont répété ces mesures avant la première session MFR, après 1 semaine de MFR et après 4 semaines (2 semaines après la dernière session MFR).

Comparativement aux membres du groupe témoins à la fin des 4 semaines, ceux du groupe expérimental présentaient une amélioration significative des symptômes et une qualité de vie auto-évaluée. De même, les participants du groupe MFR devaient prendre beaucoup moins d’IPP. Les auteurs de l’étude expliquent:

« Ces résultats préliminaires indiquent que l’application du protocole MFR que nous avons utilisé dans cette étude a permis de réduire les symptômes et l’utilisation des IPP et d’améliorer la qualité de vie des patients atteints de RGO non érosif jusqu’à 4 semaines après la fin du traitement. »

 

Limites et préoccupations

Ce n’était qu’un petit essai préliminaire. Les scientifiques devront donc étudier cet effet en utilisant beaucoup plus de participants.

Les auteurs notent aussi que leur étude ne prenait aucune mesure physique pour déterminer si le diaphragme bloquait effectivement plus efficacement l’œsophage.

Ils notent également les difficultés liées à l’étude d’une thérapie manuelle, car chaque praticien répond aux besoins du corps de chaque personne et chaque session de thérapie est différente. sur cette note, ils écrivent: « En ce sens, l’utilisation de la thérapie manuelle est en soi une limitation de l’étude. »

Un autre manque est le suivi limité; il serait intéressant de mesurer combien de temps les avantages du MFR peuvent durer.

Cependant, malgré les limites, les résultats sont encourageants. Les chercheurs avancent:

« Le traitement avec les techniques de MFR n’a pas d’effets secondaires et pourrait devenir une alternative thérapeutique ou un complément pour les patients nécessitant une utilisation prolongée des IPP ou souhaitant ou devant éviter les médicaments anti-IPP en raison de leurs éventuels effets secondaires. »

 

Que diriez-vous d’un programme de soutien et d’encadrement par des professionnels du domaine de la santé ET des professionnels de la finance qui vous permette de voyager  et d’étudier? 👀

Une belle initiative de L’École de massothérapie Shamballa et Spa de Julie Eyelom en collaboration avec L’équipe Vision 💪 et Masso-cie

 

Si vous êtes intéressé(e)s par plus d’information, manifestez-vous ci-dessous 👇 et vous recevrez par courriel les directives pour avoir tous les détails https://www.ecole-de-massotherapie.com/programme-voyage-etudes-vision-massolution/